Plan de licenciement & PSE - #3/3 - Comment repartir du bon pied après un PSE ?

Le risque majeur de l’après PSE, c’est que les habitudes reprennent comme avant, conduisant l’entreprise à retomber dans les mêmes difficultés.


Bien sûr, la menace d’un environnement dévasté par une gestion de crise désastreuse existe aussi, mais elle a été couverte dans le précédent article. 😉


Et si vous profitiez de ce renouveau pour transformer votre organisation ?


Faire table rase du passé et repartir avec l’esprit d’une startup par exemple. Ou déployer les principes d’organisation libérée pour devenir holistique. C’est ce que chez epicallia nous appelons « épicer les organisations ».



La première chose à faire ? Commencez par le pourquoi ! (cf. Simon Sinek).


La réponse au pourquoi apporte un éclairage déterminent sur la finalité. Elle diffuse une motivation sans égale, chez les collaborateurs comme chez les clients. Idéalement, le quoi devrait découler du pourquoi et non l’inverse.



Ensuite, il est probablement utile de réfléchir à la structure d’organisation.


  • Souhaitez-vous absolument conserver un mode pyramidal ?

  • Une décomposition organique en petites cellules autonomes et responsables ne serait-elle pas plus adaptée et agile ?

  • En fonction des choix retenus, les processus mériteront probablement une revisite. La prise de décision par exemple : « top down » ou via sollicitation d’avis ?


Une telle transformation prendra du temps et requerra l’adhésion et le soutien de toute la chaîne décisionnelle existante, à commencer par le top management. Elle nécessitera donc un accompagnement fort qui peut prendre différentes formes : formation, coaching, préconisations tactiques…



Et vous, comment vous y prendriez-vous ?